Rechercher
  • claireguerlin

De la persévérance - part 1-


On se demande souvent à quoi le yoga peut servir dans la vie quotidienne. Comment transposer la douceur, le bien-être ressenti lors d'une séance au coin du feu avec le chat qui vient ronronner contre nos jambes, à la réalité de la vie quotidienne qui ne ressemble pas trop à un tapis de yoga tout lisse ?

Ma grande frustration dans les stages, cours ou conférences auxquelles j'assiste est de ne pas voir évoquée suffisamment cette question. C'est souvent très théorique où très physique mais il y a rarement le lien entre la théorie et le réel. Alors c'est un peu devenu mon obsession. Comprendre, travailler et pratiquer le yoga du quotidien. Tisser un lien permanent entre la pratique sur le tapis et la pratique de la Vie.

Dans la transposition du yoga au quotidien, tout commence par la conscience du corps. Le mental est laissé au repos.

En pratiquant les différentes postures dans la pleine conscience, sans jugement, notre espace intérieur va s'emplir de sensations corporelles très précises à mesure que notre bavardage mental va se taire. Ces sensations corporelles peuvent être de plusieurs ordres : l'élargissement et la densité de notre espace, la légèreté, la joie, la beauté dans l'alignement de notre corps.

C'est en identifiant ces états intérieurs dans la pratique que l'on peut progressivement cheminer. Ces sensations vont s'imprimer durablement dans notre corps à mesure que l'on pratique régulièrement le yoga. Nous allons pouvoir les reconnaître plus rapidement. En dehors du tapis, nous allons également essayer aussi souvent que possible, de rappeler ces états intérieurs positifs. Un exercice de pleine conscience suffit : que suis-je en train de faire, dans quelle position suis-je, qu'est ce que je ressens, comment je respire à cet instant ? En se reconnectant à son espace intérieur, on devient un peu moins étranger à soi même. Il est alors possible de se rappeler dans son corps la sensation de joie, de légèreté, de lâcher-prise, la respiration qui se calme et s'allonge, la cage thoracique qui s'élargit, le ventre qui se dénoue.

Avec la conscience, c'est la persévérance qui est au centre de la quotidienneté du yoga. La persévérence dans la pratique pour accéder à la persévérence dans sa vie. Persévérer en pratiquant le plus possible, ne pas perdre le contact avec les sensations du yoga. Même quelques minutes le matin au lever. C'est déjà ça de pris.

Et puis, la persévérance comme attitude mentale à développer. Lorsque je traverse la difficulté d'une posture, en acceptant la rigidité de mes articulations, mon manque de tonicité, ma peur de perdre l'équilibre, mon impatience à y parvenir, je suis sur la voie. La voie de la détermination bienveillante. C'est ainsi que je conçois la persévérence. Ce que je vis sur le tapis, je peux l'appliquer dans ma vie. L'état d'esprit que j'acquiers progressivement sur mon tapis ne me quittera bientôt plus. Ainsi, à force de persévérence, je ne concevrai plus ma vie comme un ensemble de désirs à réaliser dans l'instant, mais comme un édifice à construire, pas à pas, sans perdre ma détermination, mais avec bienveillance et respect.

Alors, on commence quand ?

La prochaine fois, je vous présenterai un exemple de posture qui vous permettra j'espère de capter dans votre corps ces merveilleuses sensations.

#Yoga #Life

88 vues

Nous suivre

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

​© 2023 par Sun Yoga. Créé avec Wix.com